Le Vrai Islam
Eclairer les ami(e)s
Les singes pratiquent la lapidation selon Sahîh al-Boukhârî

Les singes pratiquaient la lapidation avant l’islam

Les singes et la lapidation

Dans un hadîth surréaliste nous avons l’information que les singes pratiquaient la lapidation des femelles adultères, et ce bien avant l’islam. Ceci nous est rapporté par un certain ‘Amr Ibn Maymûn qui raconte avoir vu des singes entrain de lapider une guenon pour adultère. Encore mieux, il ne se contente pas d’admirer le « spectacle », mais il se joint à eux pour y participer.

 

Référence

Ouvrage: Sahîh al-Boukhârî

Livre 63 : Le livre des vertus des Ansârs (كتاب مناقب الأنصار )

Bâb 27 : Comment les gens juraient (solennisaient leurs promesses) à la jâhiliyyah.

Hadîth : 3849


Matn
Je vis à la Jâhiliyyah une guenon et autour d’elle des singes qui la lapidaient pour avoir commis l’adultère ! Alors je participai au jet des pierres avec eux !

حَدَّثَنَا نُعَيْمُ بْنُ حَمَّادٍ، حَدَّثَنَا هُشَيْمٌ، عَنْ حُصَيْنٍ، عَنْ عَمْرِو بْنِ مَيْمُونٍ، قَالَ رَأَيْتُ فِي الْجَاهِلِيَّةِ قِرْدَةً اجْتَمَعَ عَلَيْهَا قِرَدَةٌ قَدْ زَنَتْ، فَرَجَمُوهَا فَرَجَمْتُهَا مَعَهُمْ‏.‏

Analyse

Pour rappel ces textes font partie des sources étudiées par les oulémas, mouftis, imams et autres VRP d’Allah. Et pourtant, en trente ans d’islam aucun d’eux ne m’a parlé de cette histoire… Peut-être qu’au fond d’eux ils savaient qu’elle pouvait casser le mythe.

Comment se fait-il qu’ils ont laissé passer des choses aussi absurdes pour ne pas dire stupides ?! Ne sont-ils pas censés être les garants de l’intégrité de notre héritage religieux ?!

Visiblement aucun de ces pseudo connaisseurs de la religion n’a été interpellé par cette d’histoire. Leurs cerveaux tellement lessivés, que toute aberration emballée dans un papier religieux trouvait un sens miraculeux.

Je me pose sérieusement des questions sur leur honnêteté intellectuelle et spirituelle. Ils n’ont jamais eux le courage d’exposer ses textes au grand public pour que les croyants puissent prendre leur décision en connaissance de cause. Ceci relève de la trahison et de l’abus de confiance. Surtout lorsqu’on sait qu’une grande partie de la population musulmane est illettrée, et n’a pas du tout accès à ces documents. Pouvons-nous encore accorder du crédit à ses « gens de foi » ?!


NB: 
N’hésitez pas à vous joindre à nous aux Open-Mics pour en discuter de vive voix.


Photo by kanjiroushi

 

About the Author Amin Irdas

Blogueur et essayiste pour Levraiislam.com, je creuse les sources de l'islam pour y extraire les clés de compréhension des phénomènes socio-politiques que nous subissons.

follow me on:

Leave a Comment:

2 comments
Zidelmal says 7 juillet 2017

Bravo

Reply
    Amin Irdas says 7 juillet 2017

    Merci bien

    Reply
Add Your Reply